mardi, 08 août 2017 04:24

Premier Grand Prix de la saison: Les Eléphants Taekwondo ins barrissent très fort à Moscou Featured

Written by Abidjan.net
Rate this item
(0 votes)
Les athlètes ivoiriens se sont encore valablement distingués, lors du Grand Prix de Moscou, qui s’est déroulé du 4 au 6 août 2017 dans la capitale russe. Les poulains de Me Mezi Georges ont remporté 2 médailles, une d’or et une de bronze. Le Grand Prix de Moscou n’avait pas eu lieu l’année dernière, pour cause des JO de Rio. La dernière compétition en date, organisée en 2015, a vu un Cissé Cheick Sallah Junior, survoler la catégorie masculine des -80 kg. Auréolé de son titre, le champion olympique et trois autres de ses coéquipiers de sélection, Ruth Gbagbi (-67 kg), Koné Mamina (+67 kg) ainsi que Seydou Gbané (-87 kg), étaient présents dans la capitale russe du 4 au 6 août 2017. L’objectif étant de défendre avec les honneurs, le drapeau ivoirien à cette compétition de prestige de la Fédération Mondiale de Taekwondo. Au décompte final, les ‘’4 Mousquetaires’’ ivoiriens ont largement tiré leur épingle du jeu en glanant 2 médailles, dont une d’or et l’autre de bronze. Ruth confirme, après son sacre mondial Décidément, Ruth Gbagbi est dans une éblouissante forme de compétition, depuis les Jeux Olympiques Rio 2016. Médaillée de bronze aux olympiades brésiliennes, la native de Kpapékou s’est arrogée la couronne mondiale en juin dernier à Muju en Corée. Bien lancée dans cette dynamique de victoires, Ruth Gbagbi Marie-Christelle a réalisé un parcours sans faute à Moscou. Après avoir fait d’une bouchée 22-11 son adversaire coréenne en demies, elle se débarrasse de la Turque 7-4 qui se dressait devant elle en finale, pour se parer d’or. Une grande première pour une Africaine à ce stade de la compétition. Toute chose qui rejaillit positivement sur la sélection nationale ivoirienne de Taekwondo. Dont les participations aux grandes compétitions continentales et mondiales, se conjuguent en succès. Arrivé à Moscou avec la ferme volonté de défendre son titre, et surtout se relancer après le faux pas de Muju, Cheick Cissé Sallah s’est finalement contenté de la médaille de bronze. Barré 14-17 qu’il fut en demi-finale par le Russe Anton Kotkov (futur vainqueur de la catégorie). Une présence sur le podium à saluer tout de même, car augurant certainement d’un retour définitif au premier plan du champion olympique. Dans cette catégorie masculine des -80 kg, Aaron Cook a fini en argent, suite à sa défaite en finale face au Russe Anton Kotkov. Les deux derniers athlètes ivoiriens, Gbané Seydou (le capitaine de l’équipe) et Koné Mamina, n’ont pas eu la chance d’atteindre les demi-finales. Le premier cité est tombé en quart de finale, quand « L’Abobolaise », malgré tous ses efforts, a buté sur plus forte qu’elle en huitième. Le Grand Prix de Moscou est une compétition classée G4 par la Fédération Mondiale de Taekwondo, rapportant 40 points aux médaillés d’or dans chacune des catégories. Dr Serge Koffi, vice-président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo en charge des questions médicales, et Ameyah Koffi, président de la Commission Taekwondo d’Entreprises, sont les deux officiels qui conduisent la délégation ivoirienne présente à Moscou.

Rechercher sur RadioManding

JOURNAL TV RTI

JOURNAL TV MALI

Radio Manding

Please update your Flash Player to view content.

Please publish modules in offcanvas position.